Le Forum Français de la Jeunesse est proche de nombreux acteurs de la jeunesse et de l’éducation populaire. Nous proposons ici nos actualités ainsi que celles de nos membres et de nos partenaires.

Proposer un article
  • Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

C’est la rentrée au FFJ !

! Le Conseil de rentrée du FFJ s’est tenu le 26 septembre 2017 dans ses locaux à Pantin !

photos conseil

A l’ordre du jour de cette Assemblée Générale :

  •  Le bilan moral et financier de l’année 2016-2017

Une année particulièrement riche pour le FFJ, qui a mené de nouvelles actions dans le cadre de sa campagne sur la place des jeunes dans la société à l’occasion des élections présidentielles et législatives. Cette année a notamment permis l’organisation de 5 soirées-débats rassemblant plus de 230 participant.e.s, la mise en place d’un site interactif et participatif, la distribution de 450 exemplaires d’un Livre Blanc et de 700 exemplaires d’un Guide des organisations de jeunes ; l’interpellation des pouvoirs publics avec la rencontre de 4 équipes de campagne et la réalisation de 3 lives jeunesse, vus plus de  16 000 fois sur les réseaux sociaux.

C’est aussi une année où le FFJ a su faire parler de lui, des organisations de jeunes et de la situation des jeunes dans les médias puisque plus de 10 médias presse et radio ont relayé notre campagne et nos propositions.

Retrouvez plus de détails sur la campagne du FFJ et ses autres actions dans notre rapport d’activité, téléchargeable ici !

Après le bilan, les membres du FFJ se sont attelés à définir les projets à venir :

  • Nomination du nouveau Comité d’animation (=le bureau), retrouvez les nouveaux membres ici !
  • Travailler à un positionnement sur le Service National Universel et l’accès à l’enseignement
  • Continuer notre plaidoyer sur la participation des jeunes au sein de la société et sur leur nécessaire implication dans la définition des politiques publiques
  • Travailler à la diversification des formats de communication (synthèses des Avis, infographies, vidéos)
  • Continuer et renforcer notre collaboration avec le groupe Organisations Étudiantes et Mouvements de Jeunesse du CESE et nos travaux au sein du Conseil d’orientation des politiques de jeunesse
  • Continuer les cycles de formations et les ouvrir largement aux jeunes

Le Forum Français de la Jeunesse signe l’Appel « Jeunes et responsables » du CESE

Le 6 juillet dernier, le FFJ participait au séminaire Jeunes et responsables organisé par le groupe Organisations étudiantes et mouvements de jeunesse du CESE. Ce séminaire de travail avait pour but de réunir les organisations de la société civile afin qu’elles puissent échanger sur les bonnes pratiques facilitant l’accès des jeunes aux responsabilités dans leurs structures, identifier les freins à ce sujet et lever les obstacles collectivement. Pour retrouvez plus de détails sur ce séminaire, cliquez ici !

Ce premier rendez-vous de réflexions concluant a encouragé les acteurs autour de la table à continuer leur engagement et aller plus loin au faveur de la participation des jeunes. C’est pourquoi, samedi 16 septembre, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine « Jeunesse et patrimoine », le CESE a lancé un Appel à favoriser l’accès des jeunes aux responsabilités dans les organisations. Cet appel a connu un fort retentissement puisque 46 organisations membres du CESE, dont le FFJ, ont signé l’appel « Jeunes et responsables! » et ont affirmé leur engagement à favoriser l’accès des jeunes aux responsabilités dans leurs organisations et à poursuivre leurs efforts en ce sens.

L’Appel : « Jeunes et responsables ! L’accès des jeunes aux responsabilités dans les organisations »

 

Jeunes et responsables ! L’accès des jeunes aux responsabilités dans les organisations

« Les jeunes sont, avec les séniors, la catégorie de la population qui s’engage le plus, et en même temps, celle qui est la moins représentée dans les responsabilités et mandats confiés. Pourtant, leur implication contribue à apporter du dynamisme et des idées neuves aux  organisations de la société civile, qui sont l’expression de sa vitalité. Permettre aux jeunes d’accéder aux responsabilités, c’est être plus représentatif.ve de celles et ceux dont nous portons la voix. C’est également faire reculer la défiance qu’elles.ils expriment vis-à-vis des institutions.
Cette question préoccupe nos organisations depuis longtemps. C’est pourquoi nous mettons en place de nombreuses et diverses actions pour encourager l’engagement des jeunes et favoriser leur accès aux responsabilités.
Par cet appel, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine 2017 qui ont pour thème la jeunesse, nous affirmons notre engagement politique à donner de la place aux jeunes dans nos organisations et dans la société. Nous poursuivrons nos efforts dans ce sens, notamment en formant et en accompagnant les jeunes à la prise de responsabilités, en encourageant l’exercice de mandats de représentation extérieure par les jeunes, ou encore en interrogeant régulièrement la gouvernance de nos organisations. Cet engagement renforce la nécessité d’inscrire cette question dans l’agenda politique et les plans d’action de nos organisations. C’est l’une de nos contributions pour construire l’avenir. »

Pou plus d’informations sur l’appel et ses signataires, cliquez ici.

 collage photos

Le FFJ présent et actif au sein du CESE

Le Forum Français de la Jeunesse est représenté au sein du groupe Organisations étudiantes et mouvements de jeunesse (OEMJ) du CESE depuis 2016.

Investi dans les travaux du groupe OEMJ et du CESE de manière générale, le FFJ revient sur les dernières actualités de la 3è Assemblée de la République.

Organisation d’un séminaire de travail « Jeunes et responsables »

Les organisations de la société civile se mobilisent pour faciliter l’accès des jeunes aux responsabilités dans leurs structures, mais des difficultés peuvent persister. Ce séminaire de travail avait pour but de réunir ces organisations afin d’échanger sur les bonnes pratiques, identifier les freins sur ce sujet, afin de lever les obstacles collectivement.

4 grandes questions ont été soulevées :

Comment rendre les organisations attractives ?
Comment former et accompagner les jeunes à la prise de responsabilités ?
Comment modifier la gouvernance pour avoir des jeunes en responsabilités ?
Comment confier aux jeunes des missions de représentation extérieure ?

Téléchargez le compte-rendu détaillé du séminaire et les pistes de solutions produites et/ou revivez le séminaire en image !

emelyn cese

Conférence du CESE des 11 et 12 juillet, quelles thématiques futures de travail ?

Le FFJ a assisté à la conférence annuelle du CESE permettant d’établir la feuille de route 2017-2018 de l’institution. A cette occasion, le Premier ministre a rappelé l’importance du rôle du CESE et l’a saisit au nom du gouvernement sur trois thématiques :
– le travail indépendant
– La coordination et l’organisation des acteurs de la transition écologique
– Les situations de fragilités, comprenant : la lutte contre les ruptures de parcours des jeunes majeurs, l’amélioration de la prise en charge éducative, sociale et médicale des enfants ayant des troubles du comportement et l’intégration dans l’emploi des personnes en situation de handicap, en particulier les plus jeunes.
Revoir l’allocution d’Edouard Philippe (12’36mn)

Puis chaque groupe a travaillé sur les thématiques prioritaires à porter au CESE :
Retrouvez le discours introductif du Président du CESE, M. Bernasconi, suivi des interventions des Président.e.s des sections et des groupes. A 1mn23, retrouvez le discours d’Emelyn Weber, Présidente du groupe OEMJ.

L’association Coexister rejoint le Forum Français de la Jeunesse !

Coexister devient membre du Forum Français de la Jeunesse

Le Forum Français de la Jeunesse s’agrandit et accueille son 16è membre, l’association Coexister ! Bienvenue à elle !

 

En 2012, les principales organisations de jeunes nationales se réunissent et lancent le Forum Français de la Jeunesse, espace de travail et d’échanges, autonome des pouvoirs publics. Il a pour objet la représentation des jeunes par eux-mêmes face au constat de la faible présence des jeunes dans le débat public.

5 ans après sa création, le Forum Français de la Jeunesse a connu de belles victoires et continue son combat pour une meilleure prise en compte de la parole des jeunes et leur accès au droit commun. Fort de sa diversité, regroupant des organisations associatives, syndicales, politiques et mutualistes aux idées et opinions différentes, le FFJ s’enrichit encore en accueillant l’association Coexister.

Coexister est un mouvement interconvictionnel de jeunesse et d’éducation populaire. Le mouvement réunit des jeunes juif.ve.s, chrétien.ne.s, musulman.e.s, athées et agnostiques, acteurs de la cohésion sociale. Coexister développe un programme d’éducation des jeunes par les pairs en trois étapes : des activités de dialogue pour apprendre à mieux se connaître ; des opérations de solidarité pour agir ensemble. Et enfin des ateliers de sensibilisation pour partager avec d’autres jeunes leurs expériences de vivre ensemble, expliquer le cadre légal de la laïcité et déconstruire les préjugés qui existent sur les différentes convictions. Coexister utilise les différences convictionnelles comme un levier du vivre ensemble et de la cohésion sociale.

Coexister et le FFJ sont ravis de pouvoir travailler ensemble afin de mutualiser leur connaissances dans l’intérêt des jeunes et des politiques publiques qui les visent.

 

Radia Bakkouch, Présidente de Coexister
Quentin Henaff, Co-responsable du Forum Français de la Jeunesse

 

Téléchargez notre Communiqué ici !

 

CONTACTS 

Radia Bakkouch, Présidente de Coexister / radia.bakkouch@coexister.fr
Milena Lebreton-Chebouba, Déléguée Générale du Forum Français de la Jeunesse
06 75 33 94 44 / mlebreton@forumfrancaisjeunesse.fr

Le Forum Français de la Jeunesse fête ses 5 ans !

Il y a 5 ans, le Forum Français de la Jeunesse, réunissant les principales organisations de jeunes nationales et ayant pour objet la représentation des jeunes par eux-mêmes, prenait sa première position : « La représentation des jeunes en France« . 5 ans après, le FFJ a produit 6 Avis comprenant plus de 100 propositions sur les enjeux qui traversent notre société et sur les thématiques jeunesse plus particulièrement. Fort de ses 15 organisations membres, diverses dans leur nature, leurs opinions et leurs idées, le FFJ se veut un carrefour de l’engagement des jeunes, un défenseur et un promoteur de la participation des jeunes.

Pour ses 5 ans, le FFJ met en lumière ses membres qui l’animent depuis le début et l’engagement de tou.te.s ces jeunes, trop souvent méconnu. 

Première de couverture GdO

Découvrez le Guide des organisations de jeunes du FFJ « Jeunes et Engagé.e.s » qui fait un état des lieux de l’engagement des jeunes en France et vous présente ses 15 organisations de jeunes membres, où cet engagement est possible au quotidien.

« Faites confiance aux jeunes pour s’engager ! Loin des caricatures dans lesquelles les jeunes sont souvent enfermés, notre génération n’est pas passive mais très engagée (…)  Ce guide est autant un manuel destiné à améliorer la reconnaissance des engagements au sein de la société qu’un appel à changer de discours sur notre génération. »

→ « Jeunes et Engagé.e.s » c’est par ici !

 Bonne lecture !

Le FFJ co-signataire de la tribune « La jeunesse, grande oubliée de ce début de quinquennat ? »

Le bureau du Conseil d’Orientation des Politiques Jeunesse a initié une tribune pour interpeller le gouvernement sur la prise en compte de la jeunesse.

Le FFJ se joint à lui et signe cette tribune qui demande « un(e) chef(fe) de file rattaché(e) au Premier ministre qui puisse porter l’ambition d’une véritable politique de la jeunesse interministérielle et transversale. »

photo tribune libé
Photo Stéphane Lagoutte. Myop pour Libération

 « Quelle ambition pour la jeunesse ?

 

Monsieur le Président de la République, le 18 avril 2017, vous écriviez une lettre ouverte à la Jeunesse. Vous rappeliez que « la République ne remplit pas sa promesse d’émancipation ». Vous refusiez que l’on se résigne au « c’était mieux avant ».

Pourtant, lors de l’installation de votre gouvernement, ni le Premier Ministre, ni les ministres ne se sont vus confier la mise en œuvre d’une politique de jeunesse. Absente de tout intitulé ministériel : la jeunesse est la grande oubliée de votre début de quinquennat. C’est un signal négatif au moment où près de 2/3 des jeunes de 18 à 34 ans n’ont pas pris part au vote ce week-end au premier tour des législatives.

La Jeunesse ne peut être oubliée ou juste rattachée à un ministère qui n’en porte même pas la responsabilité dans sa dénomination : en ne la situant pas comme une priorité clairement visible, elle demeure l’angle mort des politiques publiques.

Depuis 30 ans, les jeunes sont les premières victimes des difficultés d’insertion sociale et professionnelle. Le taux de chômage des actifs de moins de 25 ans (23,6%) est plus de deux fois supérieur au reste de la population active. Plus de 1,7 millions de jeunes de 15 à 29 ans ne sont ni en formation, ni en emploi, ni scolarisé.e.s.  Le rapport de confiance des jeunes au pacte de solidarité intergénérationnelle et aux  capacités d’action de la République est menacé.

En janvier dernier, le Premier ministre Bernard Cazeneuve installait le Conseil d’Orientation des politiques de Jeunesse regroupant l’ensemble des acteurs de la Jeunesse : l’État et ses agences, les collectivités, les associations, les partenaires sociaux et les jeunes eux-mêmes. Cela a réaffirmé ainsi le besoin d’une approche concertée et transversale.

Au-delà du sport, des loisirs -nécessaires- mais auxquels certains veulent trop souvent cantonner la Jeunesse, il s’agit maintenant de porter une politique qui touche le logement,  l’éducation, la formation, l’engagement citoyen, l’emploi, les affaires sociales, le numérique, la transition écologique et solidaire mais aussi la justice et la cohésion des territoires.

C’est pourquoi, nous attendons, après le second tour des législatives, que votre gouvernement définisse un.e chef.fe de file rattaché.e au Premier ministre qui puisse porter l’ambition d’une véritable politique Jeunesse interministérielle et transversale.

Vous écriviez en avril dernier vouloir « parler aux jeunes de ce pays », agissez, agissons désormais, avec et pour les jeunes de ce pays. »

 

Signataires :

Pour le Conseil d’orientation des politiques de jeunesse : Simon Besnard, Président , Sandrine Charnoz, membre du Bureau de l’Union nationale des missions locales, Antoine Dulin, Vice-président du Conseil économique, social et environnemental , Daniel Frédout, président du CNAJEP

Autres signataires : François Soulage, président du collectif Alerte, Quentin Henaff, Forum Français de la Jeunesse, Lilâ le Bas, présidente de l’UNEF, Jimmy Losfeld, président de la FAGE, Florent Gueguen, directeur de la Fédération des acteurs de la solidarité, Elsa Bouneau, présidente du Scoutisme français. »

Retrouvez la Tribune en ligne, sur le site de Libération ici !

Retrouvez le Communiqué de presse du FFJ suite à la nomination du nouveau gouvernement : La jeunesse absente du gouvernement, pour nous c’est non !

 

Tweets

Newsletter

Contact