Proposer un article
  • Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

[CESE] Emelyn Weber élue à la Présidence de la Délégation aux Droits des Femmes et à l’Égalité

La Délégation aux Droits des Femmes et à l’Égalité du Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) a élu comme Présidente Madame Emelyn Weber, membre et présidente du groupe des Organisations Étudiantes et Mouvements de Jeunesse (OEMJ).

Une élection qui illustre la prise de responsabilités des jeunes dans les institutions

Pour la première fois depuis l’entrée en 2010 des organisations étudiantes et mouvements de jeunesse au CESE, un membre du groupe est élu à la présidence d’une formation de travail. Cette élection fait suite à celle d’Antoine Dulin à la Vice-Présidence du CESE en juillet 2016 et aux Vice-présidences de Julien Blanchet et de Bertrand Coly dans deux formations de travail, et souligne le travail mené par ses conseiller·ère·s (7 travaux rapportés durant la mandature 2010-2015 et 8 depuis 2015), et ce, malgré les seuls cinq sièges qui leur sont réservés. Le groupe des organisations étudiantes et mouvements de jeunesse se félicite de cette élection qui va dans le sens d’une plus grande participation des jeunes à l’élaboration des politiques publiques.

 

Emelyn Weber, un engagement en faveur de l’égalité femmes/hommes

Emelyn Weber a 25 ans et représente la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) et le Forum Français de la Jeunesse (FFJ) au CESE. Engagée depuis ses 14 ans à la JOC, elle a présidé la fédération de Metz jusqu’en 2017. Son engagement pour l’égalité femmes/hommes est né de son travail dans les milieux ouvriers et populaires, où les femmes subissent une double peine : la précarité et la discrimination. Cet engagement s’est renforcé au fil des années et s’est concrétisé notamment dans l’avis qu’elle a co-rapporté sur les demandeur·euse·s d’asile dans l’Union européenne dans lequel les violences sexo-spécifiques subies par les femmes migrantes ont fait l’objet d’une attention particulière.

 

Une volonté de renforcer les actions de la Délégation aux Droits des Femmes et à l’Égalité

Durant son mandat, Emelyn Weber souhaite d’abord que les efforts déjà réalisés pour étudier les situations que vivent les femmes dans l’ensemble des travaux du CESE soient confortés, de façon à ce que le CESE soit un réel moteur institutionnel dans la prise en compte de l’égalité entre les femmes et les hommes dans l’élaboration des politiques publiques. Elle a également à cœur de pérenniser et de renforcer les actions de communication, de formation et de partenariats menées par la Délégation, véritables leviers de la prise en compte des femmes, dans un contexte de réforme du Conseil.

 

 Retrouvez le communiqué en PDF ici 

 

Contact presse :

Morgane Hiron – Collaboratrice du groupe des organisations étudiantes et mouvements de jeunesse du CESE

Morgane.hiron@lecese.fr  – 01 44 43 64 41

Le FFJ fête ses 6 ans !

Le 20 juin 2018 marque les 6 ans d’existence du Forum Français de la Jeunesse (FFJ) !

Depuis sa création en 2012, le FFJ réunit les principales organisations de jeunes nationales en ayant pour objet la représentation des jeunes par eux-mêmes ! Ce sont 16 organisations qui font vivre le FFJ et qui permettent à l’association d’être un véritable carrefour de l’engagement, un défenseur et un promoteur de la participation des jeunes dans la société.

En 6 ans, le FFJ a conduit de nombreux travaux pour renforcer la reconnaissance de la parole des jeunes dans le débat public et l’année 2018 sera une année riche puisque l’événement « Europe : les jeunes entrent dans le débat ! » des 26 et 27 mai 2018 a lancé le coup d’envoi de notre campagne « Les jeunes (re)font l’Europe » qui sera menée tout au long de l’année jusqu’aux élections européennes de 2019 !

 

 Bon Anniversaire au FFJ ! 

 

Et pour l’occasion, nous mettons en lumière nos membres et l’engagement divers de tout·e·s ces jeunes qui animent le Forum et qui sont la preuve de l’engagement réel des jeunes en France. 

Retrouvez le Guide « Jeunes et engagé·e·s »  qui fait un état des lieux de l’engagement des jeunes en France et qui vous présente les 16 organisations membres du FFJ, où cet engagement est possible au quotidien.

« Service national universel : comprendre, débattre, se positionner » communiqué du FFJ et du Cnajep

 

Paris, le 8 juin 2018

Emmanuel Macron, en tant que candidat puis en tant que Président de la République a affirmé à plusieurs reprises sa volonté d’instaurer un Service national universel obligatoire (SNU). Depuis un an, les expressions politiques et les informations médiatiques se multiplient et créent un grand flou sur les objectifs fondamentaux de ce projet de SNU et les besoins auxquels il répond, ou encore le public à qui il s’adresse.

Le Cnajep, Comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d’éducation populaire, et le FFJ, Forum français de la jeunesse se sont saisis de ce sujet dès le départ regardant avec sérieux ce projet qui impacterait la jeunesse.

La contribution au débat du Cnajep apporte des points de vigilance à ce projet, pose des questions et réaffirme que tout projet pour les jeunes doit leur être utile, doit affirmer la confiance et l’intérêt qui leur sont portés. Oui, il faut investir mais investir vraiment dans la jeunesse !

La tribune du FFJ souligne qu’offrir comme seul horizon aux jeunes un SNU obligatoire ne permettra pas de créer un cadre propice au volontariat, à l’engagement et à la participation des jeunes en France. À l’heure d’une politique de réduction de la dépense publique, est-il pertinent d’engager des sommes colossales dans un dispositif à l’opposé des aspirations des jeunes ?

Aujourd’hui, le FFJ et le Cnajep pensent qu’il est urgent de faire un point sur ce que nous savons vraiment de ce projet pour mieux comprendre les enjeux, en débattre dans nos associations et avec d’autres, afin de mieux se positionner dans le débat.

Depuis septembre 2017, les institutions se sont saisies de ce projet remettant au Président de la République leur avis : retrouvez l’ensemble de ces travaux et découvrez « Ce qu’ils en pensent ».

À venir : un point sur « Ce qui existe déjà »

Et surtout parlons-en !

>> Consulter le communiqué en PDF <<

* * *

Contact Cnajep :

Audrey Baudeau

01 40 21 14 21 – 06 77 14 75 96

cnajep@cnajep.asso.fr

 

Contact FFJ :

Anthony Ikni

06 75 33 94 44

info@forumfrancaisjeunesse.fr

 

Comité pour les relations nationales et internationales des associations de Jeunesse et d’Education Populaire, le Cnajep est la coordination des organisations de jeunesse et d’éducation populaire regroupant plus de 70 organisations nationales qui œuvrent au quotidien, avec et pour toutes et tous, sur tout le territoire autour de projets éducatifs, culturels, artistiques, sportifs et citoyens.

www.cnajep.asso.fr 

Le Forum français de la jeunesse (FFJ), créé en juin 2012, vit par la volonté des principales organisations gérées et animées par des jeunes : celle de voir, en France, la jeunesse prendre la parole afin de faire avancer le débat public.

www.forumfrancaisjeunesse.fr

Retour sur l’événement annuel du FFJ « Europe : les jeunes entrent dans le débat ! » – 26 & 27 mai 2018

Les 26 et 27 mai 2018, le Forum Français de la Jeunesse a de nouveau mis en avant la parole des jeunes, lors de son événement annuel « Europe : les jeunes entrent dans le débat ! ». Un an jour pour jour avant les élections européennes de mai 2019, plus de 150 jeunes se sont réunis pour exprimer leurs envies, leurs craintes et leur vision de l’Europe de demain.

Après l’ouverture officielle faite par la Ministre chargée des Affaires européennes, Nathalie Loiseau, plaidant pour « la nécessité d’une refondation de l’Union européenne », les jeunes participant·e·s venu·e·s de toute la France métropolitaine et des Outre-mer, ont eu la possibilité tout au long du weekend de rencontrer des structures et organisations travaillant sur les questions européennes. Ils·elles se sont réparti·e·s en 8 ateliers afin de se saisir des enjeux européens  (place des jeunes dans le débat, solidarité, environnement, migrations…) afin d’échanger et réfléchir ensemble à comment façonner une Europe qui corresponde mieux aux aspirations de leur génération !

 

Le maître mot de ce weekend était donc : Quelle Europe voulez-vous construire ?

 

 

 

 

Les stands du « World Café », autour du thème « je veux en savoir plus sur… » animés par nos partenaires (les Jeunes Européens-France, la CFDT, le CNAJEP, le Kolèktif Jénès Gwadloup et le CDJ Martinique, le CIDJ et le Bureau du Parlement Européen en France) ont permis aux participant·e·s de commencer à percevoir les différentes actions qui sont déjà mises en oeuvre pour rapprocher les jeunes des institutions européennes, pour mieux protéger les citoyen·ne·s au quotidien ou encore pour permettre aux étudiant·e·s d’effectuer une mobilité.

Les résultats du sondage mené en partenariat avec UNICEF France auprès de milliers de jeunes de toute la France sur leur vision de l’avenir de l’Europe ont été présentés en présence de la vice-présidente du Parlement européen Sylvie Guillaume et ont permis de poser les premières interrogations sur ce que les jeunes perçoivent réellement de l’Europe. 64% des 18-24 ans affirment par exemple n’avoir jamais entendu parler des élections européennes de 2019 !

Ainsi, ce weekend était donc l’occasion pour les jeunes, engagé·e·s ou pas, grâce aux travaux en ateliers, de faire ressortir des propositions, émanant de leurs envies, de leurs inquiétudes, de leurs espoirs sur le projet européen. La présence de la députée Valérie Gomez-Bassac et l’eurodéputé Pascal Durand a permis d’enclencher un processus de débats entre jeunes et élu·e·s et de faire émerger différentes préconisations par les jeunes s’inscrivant dans la vision d’une Europe solidaire, verte, ouverte et pédagogue.

 

 Retrouvez ici l’album photo de ces deux jours d’événement !

Le FFJ tient à remercier tout particulièrement UNICEF France et les Jeunes Européens-France pour leur aide précieuse dans la construction de cet événement. Mais également l’Agence Erasmus + Jeunesse et Sports ainsi que le Bureau de liaison du Parlement européen en France pour leur soutien logistique et financier. Enfin, la bonne tenue de ces deux jours n’aurait pas été possible sans les nombreux bénévoles impliquée·e·s qui ont permis de faire de cet événement une réussite !

« Europe : les jeunes entrent dans le débat ! » 26 et 27 mai 2018 à Montreuil

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU FORUM FRANÇAIS DE LA JEUNESSE

Pantin, le 21 mai 2018

« À un an des élections européennes, le Forum Français de la Jeunesse (FFJ) va réunir les 26 et 27 mai prochains près de 160 jeunes venu·e·s de toute la France métropolitaine et des territoires d’Outre-mer pour débattre d’un enjeu majeur : l’avenir de l’Europe !

Les élections européennes de mai 2019, un enjeu politique important

Le fort taux d’abstention aux dernières élections européennes de 2014 – 73% des 18-35 ans s’étaient abstenus selon le Baromètre 2016 sur la jeunesse du CRÉDOC​​​​​​​ et de l’INJEP – a révélé le fossé qui existe entre la jeunesse et ses représentant·e·s. Au regard de ce constat, il est nécessaire de mobiliser les jeunes sur cette échéance politique et d’écouter ce qu’ils·elles ont à dire sur l’Europe. Le FFJ a donc décidé de se saisir de cet enjeu en permettant à des jeunes d’échanger entre eux·elles et de débattre avec des élu·e·s en vue de ce futur scrutin.

Le FFJ s’associe à UNICEF France et aux Jeunes Européens-France pour mettre en avant la parole des jeunes

Un an avant les élections européennes et grâce au soutien de notre partenaire UNICEF France, nous avons lancé un sondage qui va permettre à des milliers de jeunes de donner leur avis sur l’avenir qu’ils·elles souhaitent pour l’Europe. Les résultats seront révélés le samedi 26 mai, en présence des jeunes participant·e·s ainsi que de la vice-présidente du Parlement européen, Sylvie Guillaume.

Le FFJ et les Jeunes Européens-France ont construit ces deux jours pour que les jeunes aient la possibilité de s’exprimer sur les questions qu’ils·elles se posent sur le fonctionnement des institutions, la citoyenneté européenne mais aussi d’interpeller les élu·e·s sur l’Europe de demain. Grâce à des ateliers thématiques, tables rondes, débats…160 jeunes vont se retrouver pour avoir l’opportunité de s’exprimer sur leurs envies, leurs craintes et leur vision de l’Europe.

Par-delà leurs divergences, les organisations du FFJ sont en effet convaincues que la jeunesse a une parole à apporter à notre société et que c’est un impératif démocratique d’entendre cette parole. Dans le cadre des « consultations citoyennes sur l’Europe » organisées par le Gouvernement, cet événement vise dès lors à faire émerger une parole jeune sur des enjeux européens qui les concernent en premier lieu.

Un événement annonciateur d’une future campagne sur l’Europe

Permettre aux jeunes d’échanger à un an des élections, c’est aussi créer le cadre pour l’élaboration de futures propositions élaborées par les jeunes. En effet, les idées, espoirs et thématiques qui ressortiront des différents travaux des participant·e·s seront ensuite enrichies et développées lors d’une campagne que va mener le FFJ de novembre 2018 à mai 2019, intitulée : “les jeunes (re)font l’Europe !”. Ce sera à nouveau l’occasion pour le FFJ de faire entendre la parole des jeunes sur les questions qui les concernent et d’interpeller les principales formations politiques françaises sur le futur de l’Europe. »

>> Lire le communiqué de presse en PDF <<

***

Contact presse : Anthony IKNI, délégué général

aikni@forumfrancaisjeunesse.fr – 06 75 33 94 44

 

Le FFJ était présent à la Conférence Européenne de la Jeunesse à Sofia !

La Forum Français de la Jeunesse participe depuis 2014, aux côtés du CNAJEP, aux Conférences Européennes de la Jeunesse ! Cette conférence marquait la deuxième étape du 6e cycle de Dialogue Structuré (DS) et s’est tenue à Sofia en Bulgarie ! Le DS est un processus de 18 mois permettant le dialogue entre les jeunes européen·ne·s et les institutions européennes. Retrouve plus d’infos sur le DS ici.

C’est Dimitri Champion, représentant du FFJ au sein de la délégation française, qui s’est donc rendu à Sofia les 17, 18 et 19 avril 2018. Il était accompagné de Fannie Cassé et Sarah Moinet, toutes deux représentantes du CNAJEP !  Il nous raconte son expérience et ses impressions après ces 3 jours de rencontres et d’échanges :

« Ce que j’ai retenu de la première journée, c’est cette citation de la haute commissaire déléguée aux droits de l’Homme des Nations Unies, Kate Gilmore « Les personnes qui ont établi le statut quo ne le changeront pas. Si nous voulons réellement changer ce monde nous devons miser sur les jeunes ».  

L’après-midi a été l’occasion de se voir présenter les résultats de la consultation et pour la première fois, près de 50 000 jeunes de toute l’Europe ont répondu ! C’est sur la base de leurs travaux que nous tenterons  d’établir un « youth goal » par thématique mise en avant par les résultats de ces enquêtes.
Elles sont au nombre de 11 : 

  • Education et apprentissage (au sens large)
  • Emploi 
  • Bien être et santé
  • Information, dialogue, et différences
  • Les jeunes et l’union européenne
  • L’égalité femme homme
  • Le monde rural
  • Inclusion des minorités
  • Environnement
  • Programmes et activités de l’Union européenne
  • Espaces jeunes et participation quotidienne »

« Au final nous étions donc fiers du travail accompli et des onze « youth goals » obtenus. » 

Ces « youth goals », vous pouvez les retrouver (en anglais) ici  

Cependant, Dimitri a quelques regrets : « De ces 3 jours je retiendrai le travail formidable effectué par plus de 100 jeunes pour porter une vision et définir des objectifs forts de ce que, nous, les jeunes, attendons des politiques européennes. Mais ce que je retiens surtout, c’est le fossé qui nous sépare des instances dirigeantes et de leur vision du monde. Ce que je retiens, c’est à quel point nous sommes encore loin du but dans la lutte contre les discriminations qui est et demeure un combat du quotidien. »

>>Vous pouvez retrouver le compte rendu de Dimitri Champion en intégralité<<

Les 11 Objectifs jeunesse sont quant à eux disponibles ici !

Tweets

Newsletter

Contact