Municipales 2020 : prenons en compte la jeunesse à l’échelle locale !

Communiqué de presse

Les 15 et 22 mars prochain, les électeurs et les électrices se rendront aux urnes pour voter pour le projet qu’ils·elles veulent voir appliquer dans leur commune. À deux mois du second tour des élections municipales, le Forum Français de la Jeunesse (FFJ), organisation rassemblant des structures gérées et animées par des jeunes de moins de 30 ans, souhaite porter la parole des associations de jeunes rassemblées : les politiques municipales doivent être l’affaire de tous et toutes – et surtout des plus jeunes !

En 2014, plus de 50% des jeunes de 18 à 25 ans n’étaient pas allés voter (soit plus de dix points au-dessus de la moyenne nationale), faute d’inscription, faute d’informations, faute d’intérêt ? Le FFJ ne croit pas aux stéréotypes véhiculées au sujet des jeunes et souhaite encourager les différentes listes à s’adresser directement à la jeunesse avec des mesures qui la concernent.

Le FFJ dévoile aujourd’hui 30 propositions, construites par et pour les jeunes, autour de l’environnement, du logement, de l’engagement et des mobilités. Le FFJ propose par exemple :

  • De promouvoir les enseignements environnementaux dès l’école primaire, en impliquant les élèves dans des démarches de pédagogie active et d’éducation populaire ;
  • D’encadrer le montant des loyers des petites surfaces privées en fonction du loyer moyen calculé par bassin de population ;
  • De favoriser l’émergence de budgets participatifs dans les communes, en allouant un pourcentage dédié aux projets menés par des jeunes ;
  • D’améliorer l’accessibilité financière et géographique des transports en commun et de toutes les mobilités douces.

→ Ces propositions sont à retrouver en intégralité dans notre Avis numéro 7 “Les jeunes & les municipales” 

Impliquer les jeunes dans toutes les décisions qui les concernent, sans même attendre l’âge de la majorité : voilà l’objectif principal du FFJ depuis sa création en 2012 et le cœur de la démarche que nous porterons dans les plus grandes villes françaises. Souvent décrite comme abstentionniste, sous-représentée, stéréotypée et victime des clichés jeunistes, nous appelons les jeunes à se saisir de ces propositions pour faire entendre leur voix au niveau local.

Nous appelons également l’ensemble des formations politiques présentant des candidat·e·s à se saisir de ces propositions et à les incorporer au sein de leur programmes.

Après les élections, le FFJ sera aussi attentif à ce que les nouveaux responsables politiques locaux intègrent réellement les jeunes à la gouvernance locale, que cela soit dans l’exercice direct de mandats électifs (commissions, débats publics) ou dans la création d’outils démocratiques que les jeunes puissent saisir concrètement. Parce que la jeunesse devra assumer demain les choix d’aujourd’hui, elle doit être pleinement associée à la définition et l’orientation de toutes les politiques publiques locales !

Contact presse

Anthony Ikni, délégué général du FFJ : info@forumfrancaisjeunesse.fr / 06 75 33 94 44